Mercredi le 14 décembre.

Centre culturel de l’Ukraine, 22, avenue de Messine, Paris

Cette rencontre est dédiée à l’anniversaire de Maïdan, l’événement clé de l’histoire contemporaine de l’Ukraine. Cette manifestation a révélé l’aspiration du peuple ukrainien à une nouvelle démocratie et une prise de conscience citoyenne. La rencontre organisée par Q rators vise à promouvoir la recherche autour de la construction de la mémoire collective et de la société civile ukrainienne de la nouvelle génération. L’impact que a eu Maïdan est analysé de deux points de vue différents : celui d’un architecte et celui d’artiste, permettant au public parisien d’explorer les facettes diverses de cet événement qui a marqué à jamais l’histoire de l’Ukraine. (suite…)

Trois musées créés, un centre d’écotourisme, une boulangerie caritative… L’exposition photographique «Donbas Groove» raconte d’incroyables projetséconomiques, culturels, ou de bienfaisance, qui se déroulent dans le Donbass ukrainien. Ses habitants, en dépit de la guerre et de leurs conditions de vie extrêmes, osent réaliser leurs idées les plus audacieuses. Ils croient que leur action va ramener la paix dans la région.

(suite…)

Pour ce spectacle, qu’il décrit comme un oratorio-mystère, Attila Vidnyánszky s’est emparé d’un poème célèbre de Ferenc Juhász, Le fils devenu cerf hurle aux portes du matin et de la Cantata profana de Béla Bartók qui puise son motif dans l’ancienne légende roumaine des neuf cerfs enchantés. Un parcours initiatique. De ce spectacle, Attila Vidnyánszky a fait un film avec, dans le rôle de la mère, Mari Törőcsik, une des plus célèbres actrices de théâtre et de cinémahongroises. La représentation proposée au théâtre de l’Atelier combinera la projection du film avec un choeur d’acteurs à la manière de la tragédie grecque. (suite…)

Lubomyr Medvid,auréat du Prix National Taras Chevtchenko, membre de l’Académie des Beaux-Arts d’Ukraine, est né le 10 juillet 1941, dans la ville de Variazh, entre Belz et Sokal, dans la famille d’un commerçant.

Pendant l’opération de Vistule, en 1946, sa famille a été déportée à travers la nouvelle frontière le long de la rivière le Buh occidental. Miraculeusement, la famille a été épargnée et n’a pas été déportée dans les régions éloignés de l’URSS. Grace à un pur hasard le père a réussi à se rendre à Lviv et s’installer à Zymna Voda, à 8 kilomètres de la gare de la ville. (suite…)

1 2 3 4 5 10